Présentation

Bienvenue à l’atelier d’écriture d’icônes !

L’icône n’est pas seulement une peinture religieuse, c’est avant tout une prière. Elle rend visible l’Invisible et apporte à l’image une dimension transcendantale qui rend présent le monde de Dieu.

Plus répandue dans le monde orthodoxe, l’icône a cependant dépassé les frontières pour enrichir nos églises. D’un point de vue historique, artistique et technique, on fait remonter les premières icônes à l’époque des portraits du Fayoum, portraits réalisés sur les sarcophages dans l’Égypte romaine (Ier s.), à partir de la fin du règne de l’empereur Tibère, jusqu’au IVe siècle. 

Vers l’an 691, alors que l’iconoclasme allait se répandre, l’empereur Justinien II convoque un concile à Constantinople (Le concile quinisexte ou “in trullo”) qui sera important pour l’iconographie chrétienne.

Au fil des siècles, la technique se déploya sur de nouveaux supports et dans des styles différents.

Nous réalisons des icônes suivant la technique byzantine, a tempera. Si la technique demeure très traditionnelle, les apports de nouveaux matériaux peuvent être intéressants.
Nous utilisons des matériaux de première qualité:  principalement des planches de bois de tilleul, préparées par nos soins (quelques fois du contreplaqué) et réalisons nous-même le levka (toile + 8 couches)*.
Pour les fonds dorés, nous utilisons des feuilles d’or 23,7 carats.
Le travail de l’icône nécessite de nombreuses étapes et temps de séchage. Il faut compter 2 mois avant la pose du vernis final.

 

Vous trouverez dans la galerie quelques réalisations.

Vous pouvez commander une icône personnalisée ici.
Nous étudierons ensemble ce que vous souhaitez, vous pourrez choisir la taille de l’icône et la forme de la planche, avec ou sans cale, creusée ou lisse etc. Nous trouverons la solution la plus adaptée.

 

Quelques modèles







* Sauf les planches de formes spéciales